Hacking

Comment les ports Thunderbolt permettent de pirater Windows, macOS et Linux

En simulant des périphériques Thunderbolt, il est possible d’accéder à des zones de mémoire protégées. Dans certains cas, cette attaque, baptisée Thunderclap, permet de lire le trafic réseau chiffré et exécuter du code arbitraire avec les privilèges administrateur.

Source : Thunderclap

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench