Technologie

Vivo et Synaptics présentent le premier lecteur d’empreinte digitales sous l’écran

Damant le pion à Samsung et les autres fabricants de smartphones Android majeurs, le constructeur chinois Vivo intègre le premier lecteur d’empreintes sous l’écran développé par l’américain Synaptics. De quoi simplifier encore le design des terminaux.

Le petit capteur consiste en un « film » électronique traversé par la lumière de la dalle OLED et capable de lire les informations de nos doigts. Avant de vous demander quand cette technologie sera intégrée dans nos téléphones, regardons d’abord les limites d’implémentation.

Dalles OLED uniquement

 

« Il faut bien rappeler une limite de ce capteur », explique David Hurd de Synaptics : « il ne fonctionne qu’avec les dalles OLED et non avec les dalles LCD (qui sont majoritairement utilisée à l’heure actuelle, ndr) ». Contrairement aux panneaux OLED qui émettent leur propre lumière, les dalles LCD ont besoin d’un rétro éclairage et sont donc plus épaisses, ne laissant pas de place pour une telle intégration. « La popularisation de notre lecteur d’empreintes est donc soumise à l’adoption de l’OLED », explique M. Hurd, ajoutant, l’air fier, que « ce projet est le plus ambitieux que nous ayons réalisé ces dernières années ». Derrière ce petit composant, se cachent en effet plus de 18 mois de développement. Combien de personnes derrière ? « C’est un secret », répond Mr Hurd en souriant.

Technologie opérationnelle

 

 

Le smartphone Vivo que Synaptics nous a présenté est un rectangle noir sans nom, un prototype équipé d’une dalle ultra lumineuse — OLED oblige. Même écran éteint l’appareil reconnaît l’index de l’ingénieure qui nous fait la démonstration. L’authentification nous a semblé aussi rapide qu’avec un capteur traditionnel, mais les premiers tests des modèles commerciaux valideront ou non cette impression. Le principal avantage de ce capteur par rapport à un bouton traditionnel c’est évidemment la simplification à la fois dans le design et la mécanique du smartphone.

 

 

Une fois, deux fois, le terminal se déverrouille, et on nous explique que « les constructeurs peuvent intégrer le capteur où ils le souhaitent ». Une question vient : est-il possible que tout l’écran soit un gigantesque capteur ? « Théoriquement oui, mais pour l’heure ce serait bien trop coûteux, nous n’en sommes qu’au début de la production. Mais l’objectif est évidemment de proposer, à terme, des écrans qui soient de gigantesques capteurs ». Lorsque ce sera le cas, le placement du lecteur d’empreintes sera un argument différentiant de moins pour les constructeurs de téléphones !

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench