Technologie

Facebook veut rassurer sur la sécurité de Portal, son enceinte de visioconférence

Désormais disponible à la vente, le nouvel appareil connecté de Facebook, qui permet de passer des appels vidéo, inquiète. Mais selon le réseau social, aucun contenu audio ou vidéo n’est collecté. Enfin presque.  

 

 

Collecte de données techniques

Toutefois, cela ne veut pas dire que Facebook ne garde aucune donnée relative à ces appels. Bien au contraire. A l’instar des appels Messenger sur smartphone, le réseau social collecte des données techniques qui pourront être analysées pour le ciblage publicitaire : le volume sonore utilisé, le volume de données échangées, la résolution, la longueur des appels, la fréquence des appels. Par ailleurs, Facebook peut garder quelques fragments de contenu audio et vidéo en cas de plantage d’appel. Ces données sont envoyées avec les logs et sont utilisées pour « améliorer l’expérience Portal », mais pas pour faire du ciblage publicitaire. Ces fragments audio et vidéo ont une longueur « de moins d’une seconde », précise Facebook.

Enfin, il faut préciser que les appels vidéos de Messenger ne sont pas chiffrés de bout en bout. Ce niveau de sécurité n’existe que pour les textes échangés dans le cadre de l’option « Secret Message » de la messagerie instantanée. Les contenus audio et vidéo peuvent donc être déchiffrés au niveau des serveurs de Facebook et être collectés par les forces de l’ordre américaines dans le cadre d’une procédure judiciaire ou d’une action de surveillance (loi Patriot Act). Pour passer des appels vidéo chiffrés de bout en bout, et donc parfaitement confidentiels, il faut utiliser d’autres logiciels, tels que Signal, WhatsApp, Telegram ou FaceTime. Alors, rassurés?

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench