Malware

Piratage : l’application qui transforme les fans de football en mouchards

L’application mobile du championnat espagnol utilise le micro des smartphones de ses utilisateurs pour vérifier que les bars dans lesquels ils regardent les matchs ont bien payé des droits de diffusion.

Lorsque l’on installe L’appli de la Liga, on est incité à signer les conditions générales les yeux fermés, sans en avoir lu le détail. Dommage, car elles stipulent notamment que La Liga se réserve le droit d’utiliser le micro de votre smartphone. « Le microphone enregistrera des extraits audio, seulement si vous l’acceptez, et uniquement pour savoir si vous êtes en train de regarder des matchs de football », peut-on lire. L’objectif est notamment de détecter des exploitations frauduleuses de retransmissions de matchs.

Les extraits sont convertis automatiquement dans un « code binaire ». Un fichier numérique est donc généré à partir du simple signal audio pour identifier le programme. Il s’agit là d’une technologie classique d’empreinte acoustique, similaire aux méthodes de YouTube pour détecter les musiques piratées dans les vidéos postées par ses utilisateurs. Le procédé serait irréversible, c’est-à-dire qu’il ne serait pas possible de reconstituer les contenus des enregistrements à partir de l’empreinte.

Les extraits audio sont anonymisés

L’échantillon ainsi produit est alors comparé avec celui des matchs de La Liga. Si les deux correspondent, l’appli cherchera alors, dans une seconde étape, à vous géolocaliser afin de connaître le lieu où vous vous trouvez pour savoir si les droits de diffusion y ont été acquittés. Si aucune concordance n’a été trouvée, tout est supprimé.

La Liga précise qu’elle n’a pas accès aux extraits enregistrés par le microphone de l’appareil,  que les extraits audio ne sont pas liés à un nom ni à une adresse IP mais à un ID assigné par l’appli. Par ailleurs, l’utilisateur est sollicité régulièrement pour renouveler son accord. Enfin, il est possible de révoquer le consentement à tout moment en se rendant dans paramètres/microphone.

Interrogée par El Diaro, La Liga s’est refusée à dire depuis combien de temps elle se servait du micro de ses fans pour faire la chasse aux contrevenants. Cette découverte suscite en tout cas de nombreuses réactions ulcérées sur le web. Il suffit de se rendre sur le Play Store pour en avoir un condensé. Certains internautes comparent l’application à un « virus » qui se fait passer pour une application de football, d’autres l’accusent d’être une « une application d’espionnage »« C’est une atteinte brutale à la vie privée », résume un autre. L’application a déjà été téléchargée 10 millions de fois sur Android.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench