Sécurité

Facebook : 14 millions publications privées rendues publiques

Depuis le scandale Cambridge Analytica, Facebook a promis de faire tout ce qui est possible pour éviter des abus similaires et protéger la vie privée de ses utilisateurs. Le géant américain a donc annoncé une série de mesures dans le but de permettre aux utilisateurs d’avoir plus de contrôle sur les informations qu’ils partagent et avec qui ils les partagent. Mais cela suppose l’absence de tout bogue qui aurait pu amener la plateforme à ignorer tout ou partie de vos paramètres de confidentialité. Et ce qui se serait passé dans la dernière moitié du mois de mai, au moment même où Mark Zuckerberg était en tournée en Europe pour s’expliquer à Bruxelles, devant des eurodéputés, sur le scandale lié au pillage des données des utilisateurs par la société britannique Cambridge Analytica.

La société a en effet confirmé ce jeudi que du 18 au 22 mai, un bogue a entrainé de manière systématique la publication en mode « public » de tous les nouveaux posts de 14 millions d’utilisateurs, quel que le soit le réglage qu’ils avaient défini. Cela signifie que potentiellement des millions de posts censés être privés ou limités à une audience bien définie ont été rendus publics.

Le bogue s’est produit pendant que Facebook testait une nouvelle fonctionnalité. Après que les ingénieurs de l’entreprise ont découvert le bogue, ils ont modifié les paramètres de confidentialité pour tous les messages partagés par ces 14 millions d’utilisateurs pendant cette période. Par mesure de précaution, Facebook a rendu privés tous les messages publiés par ces utilisateurs pendant la période concernée, même s’il est possible que pour certains messages, les utilisateurs avaient bien l’intention de les partager en mode « public ». Il a fallu 5 jours à l’entreprise pour apporter ces changements (jusqu’au 27 mai), ce qui veut dire que certains utilisateurs ont probablement été affectés pendant 10 jours.

« Nous avons récemment trouvé un bogue qui suggérait automatiquement de poster publiquement lorsque certaines personnes créaient leurs messages sur Facebook », a écrit Erin Egan, responsable de la protection de la vie privée de Facebook, « Nous avons résolu ce problème et à partir d’aujourd’hui nous informons ceux qui ont été affectés et leur demandons de vérifier tous les posts qu’ils ont faits pendant cette période. Pour être clair, ce bogue n’a eu aucun impact sur ce que les gens avaient posté auparavant, et ils pouvaient toujours choisir leur audience comme ils l’ont toujours fait », a-t-il ajouté.

Les utilisateurs de Facebook concernés ont donc commencé à recevoir une notification sur l’application ou le site Web depuis le jeudi. Ils verront un message les exhortant à vérifier les messages qu’ils ont publiés pendant que le bogue était actif et un lien vers ces messages. Cette notification viserait simplement à porter ce problème de confidentialité à la connaissance des personnes affectées, comme le suggère d’ailleurs le RGPD.

 

Source : CNN

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench